Les Réalisateurs

  • Poète, écrivain et réalisateur, son patronyme est KIM Young-joon.

    Il a débuté en tant qu’acteur dans divers films, tels que A Day of Poet Goobo, court-métrage de 1190, et We Must Go to Apgujeong-dong on Windy Days, sorti en 1993. Il se lance dans la réalisation en 2002, avec Marriage is a crazy Thing.

    non exhaustive
    • Marriage Is a Crazy Thing 2002
    • Once Upon a Time in High School 2004
    • A dirty Carnival 2006
    • A Frozen Flower 2008
    • Morsures 2012
    né le 27 avril 1962 à Séoul
  • Lee Joon-ik est un réalisateur sud-coréen, producteur spécialisé dans les films historiques. Il est également scénariste et acteur.

    Sa première œuvre est Once Upon a Time in a Battlefield réalisé en 2003. C’est avec Le Roi et le Clown qu’il se fit connaître, puis le succès d’estime de Sunny en 2008 vint confirmer sa présence parmi les réalisateurs coréens les plus talentueux de sa génération.

    non exhaustive
    • Once upon a Time in a Battlefield 2003
    • Le Roi et le Clown 2005
    • Radio Star 2006
    • The Happy Life 2007
    • Sunny 2008
    • Blades of Blood 2010
    • Battlefield Heroes 2011
    né le 25 septembre 1959 à Séoul
  • LEE Dong-jun fait des études de la musique appliquée à l’Université des Arts de Séoul.

    Il gagne sa réputation en tant que directeur de musique de film qui fusionne la musique traditionnelle et la musique moderne avec une adaptation cinématographique variée. Il remporte de nombreux prix de Meilleure musique avec notamment « The Gingko Bed » (Festival du film Blue Dragon, 1996), « Green Fish » (Daejong et Blue Dragon, 1997), le Meilleur directeur de musique au festival du film Chunsa d’Icheon (2006) et au festival international de musique et de films de Jecheon (2013).

    LEE Dong-jun a suivi le parcours cinématographique de KANG Je-gyu, en tant que directeur de musique – The Gingko Bed, Shiri, Frères de sang et Far Away (les soldats de l’espoir).

    non exhaustive
    • Shiri 2000
    • Frères de sang 2004
    • Far Away : Les soldats de l'espoir
    né en 1967
  • Notre invite d’honneur sera parmi nous du 2 au 6 novembre… Une grande surprise !
    Le Célèbre compositeur et musicien, M. LEE Dong-jun sera également parmi nous !
     
    Il a commencé sa carrière en tant que scénariste sous la direction du réalisateur KANG Woo-seuk. The Gingko Bed marque avec succès ses premiers pas en tant que réalisateur.

    Fort de cette entrée fracassante dans le monde cinématographique coréen, KANG Je-gyu a confirmé par la suite en réalisant Shiri, qui détrôna Titanic au box-office coréen en dépassant les 6 millions d’entrées, puis Frères de Sang qui fut le film le plus coûteux et le plus ambitieux de l’histoire du cinéma coréen à sa sortie en 2004.

    non exhaustive
    • The Gingko Bed 1996
    • Shiri 1999
    • Frères de Sang 2004
    • Far Away : les Soldats de l’Espoir 2011
    né le 27 novembre 1962 à Masan
  • Il commence sa carrière en travaillant comme assistant pour Im Kwon-taek sur Kim's War en 1994 puis comme scénariste pour The Eternal Empire. Avec A Noteworthy Film, en 1995, il gagne le prix de la création lors du concours pour la promotion du cinéma coréen.

    Il réalise en 1998 son premier film Girls' Night Out où il ausculte la société coréenne à travers la vie sexuelle de trois femmes célibataires. Il poursuit dans cette voie avec Tears.

    Il devient un des fers de lance de la nouvelle vague coréenne avec son troisième film, Une femme coréenne, sélectionné par la Mostra de Venise en 2003 et qui reçoit le Lotus D'or au Festival du film asiatique de Deauville en 2004. Im Sang-soo accède ainsi à la reconnaissance internationale. Son film suivant, The President's Last Bang, est sélectionné par la quinzaine des réalisateurs de Cannes 2005. (Source Wikipédia)

    non exhaustive
    • Girls' Night Out 1998
    • Tears 2000
    • Une femme coréenne 2003
    • The President's Last Bang 2005
    • Le Vieux Jardin 2006
    • The Housemaid 2010
    • L’Ivresse de l’Argent 2012
    né le 27 avril 1962 à Séoul
  • Il est le réalisateur et scénariste le plus prolifique du cinéma coréen, avec plus de 100 films à son actif. Il a remporté tous les prix existant en Corée du Sud. Son film Sopyonje (La Chanteuse de pansori) a remporté à ce jour à lui seul 27 prix coréens et 3 prix internationaux

    Il réalise son premier long métrage : Adieu fleuve Duman en 1962, et enchaîne ensuite plus de 50 films de série B jusqu'à la fin des années 1970 à partir desquelles il change de registre en proposant des films plus sérieux comme L'arbre généalogique en 1979.

    Il est considéré comme l'un des plus grands réalisateurs coréens, et son succès international n'a fait que s'amplifier avec « la Chanteuse de Pansori (1993) », premier de ses films à sortir en France en 1995 suivi de « Le Chant de la fidèle Chunhyang (2000) ». Sa consécration en Occident est sans aucun doute du prix de la mise en scène au Festival de Cannes pour son film « Ivre de femmes et de peinture (2002) ».

    Im Kwon-Taek (médaillé par l'UNESCO pour son œuvre) est aujourd'hui considéré comme l'ambassadeur du cinéma coréen dans le monde.

    non exhaustive
    • L’Arbre généalogique 1979
    • Mandala 1981
    • Mère porteuse 1986
    • Le Fils du Général 1990
    • Le Fils du Généra II 1992
    • Le Fils du Général III 1992
    • La Chanteuse de Pansori 1993
    • Le chant de la Fidèle Chunhyang 2000
    • Ivre de femmes et de peinture 2001
    • La Pègre 2004
    • Souvenir 2007
    • Hanji 2011
    né le 2 novembre 1934 à Jangseong
  • Après avoir fini ses études en sociologie à l'université Yonsei, Bong Joon-ho réalise un court métrage en 16 mm, White Man, avec lequel il remporte un prix au Shin-young Youth Movie Festival en 1995. 

    La même année, il sort de la KAFA (Korean Academy of Film Arts) où il a réalisé Incohérence, une comédie noire critiquant la société coréenne.

    En 2000, il sort son premier long métrage, Barking Dog. En 2003, il réalise Memories of Murder, un film inspiré de l'histoire réelle d'un tueur en série qui n'a jamais été arrêté. Le film connaît un grand succès et attire plus de 5 millions de spectateurs en Corée du Sud.

    The Host, son troisième long métrage, est inspiré d’un incident survenu en Corée du Sud à la fin des années 1980. Les Cahiers du cinéma le classent quatrième film le plus important des années 2000-2009.

    En 2008, il se joint aux réalisateurs Leos Carax et Michel Gondry dans le film Tokyo ! en proposant un moyen métrage, Shaking Tokyo.

    non exhaustive
    • Memories of Murder 2003
    • The Host 2006
    • Mother 2009
    • Le Transperceneige 2013
    né le 14 septembre 1969 à Séoul

Réserver mon pass

> le PASS vous donne accès à la soirée d'ouverture ainsi qu'à la soirée de clôture du festival.